Un petit historique

Digital Ocean est un hébergeur américain se trouvant à New York. La société a été crée en 2011. À l'heure où j'écris, la société à des data centers à New York, Amsterdam, San Francisco, Toronto, London, Singapore et Frankfurt. Pour résumer l'entreprise en deux mots, simplicité et virtualisation.

Comment ça fonctionne ?

Le premier terme y est poussé à son paroxisme. Pas besoin de long discours, une petite animation donne une idée plus précise de la simplicité du processus de création d'un serveur virtuel (appellé Droplet).

Une fois le droplet installé, il n'y a plus qu'à ! Vous recevez un mail avec toutes les informations de connexion SSH à savoir, adresse IP, utilisateur et mot de passe.

Le tout, disponible en moins de 60 secondes...! Et ce n'est pas que du marketing, c'est vraiment le cas !

Combien ça coûte ?

La gamme de produit est large. On commence à $5 / mois pour 512mb de mémoire, un CPU simple core, 20GB de SSD (!) et 1TB de transfer pour finir à $640 pour une config beaucoup plus robuste. Toute la gamme est en SSD.

Mon expérience

Tout se passe comme sur des roulettes... Rien à dire ! Disponibilité assurée, service client présent, un vrai bonheur d'évoluer dans cet environnement virtualisé !

Un autre point vraiment appréciable, les Droplets "pré-conçu". Il suffit de choisir dans une liste déroulante une distro nue ou une distro + un CMS ou un moteur de blog et le tour est joué ! Génial si on ne veut pas s'embêter à faire de la configuration et surtout gagner du temps !

Conclusion

Seul l'avenir me dira si leur service est fiable sur le long terme. En tout cas il répond parfaitement à un usage basique ou a un usage plus poussé (vous êtes root sur votre serveur).

Source